Facebook

Les danses

Présentation de quelques danses

Si à l’origine les échasses n’ont pas été conçues pour danser, très vite les bergers landais se retrouvaient dans les fêtes du village et on assistait à des défis pour savoir lequel évoluait le mieux sur ces « bouts de bois ».
Par la suite certaines danses étaient effectuées dans des occasions très particulières (pour remercier les cuisinières lors des repas festifs, lors de mariages…).

Elles pouvaient représenter aussi des scènes de la vie quotidienne : la chasse, les caprices de l’Adour,…) Dans la majorité des cas les musiques sont des polkas et des rondeaux qui sont à la base des danses effectuées au sol qui ont été adaptées aux échasses. Aujourd’hui encore on effectue ces danses au sol qui étaient très connues et que les plus anciens connaissent encore.

FillesEchassiersMême si à l’heure actuelle certains groupes conservent la tradition masculine de cette discipline, l’évolution de la société a fait que la plupart des groupes ont accepté que les filles montent sur échasses. Cela permet aussi à la plupart des groupes qui ont un nombre prépondérant de filles de faire perdurer cette tradition.

Présentation de quelques danses :

  • La polka de l’Adour : cette danse représente les différentes crues de la rivière au cours de l’année.
  • Cordon bleu : c’était la danse que les échassiers faisaient à la fin d’un bon
    repas pour remercier les cuisinières qui l’avaient préparé.
  • Lou Peyroutoun : qui raconte les déboires d’un homme qui part à la chasse.
  • Adichats : qui en patois signifie « au revoir » était donc une danse pour saluer les gens présents avant de partir.
  • Les rondeaux : la plupart des villes landaises ont crée des variantes de rondeaux : le rondeau de St Sever, le rondeau de Retjons, le rondeau de Garein…